Pourquoi Ronald Koeman a-t-il été expulsé face à Grenade ?

Publié le
Par Alyssa

Ayant vu rouge contre les Andalous jeudi soir, Koeman a plaidé son innocence après le match en pointant du doigt le quatrième arbitre pour son rôle dans l'incident.


Koeman ne comprend pas son exclusion qu'il estime "injuste"


Le Barça a raté une occasion en or de prendre la tête du championnat, jeudi en match en retard. Les Catalans menaient avant de tomber de haut en s’inclinant à domicile face à Grenade (1-2)


Alors qu’une victoire leur aurait offert la tête, ils pointent toujours à la 3e place du classement à deux longueurs de l’Atlético de Madrid, 1er, et avec seulement un point d’avance sur Séville, 4e. 


A l’issue de la rencontre, Koeman s’est offusqué des raisons de son expulsion directe en seconde période qui le priveront au minimum des deux prochains matchs sur le banc. 


"Cela m'affecte parce que ce n'est pas juste, a-t-il dénoncé. Si j'ai utilisé des mots laids, je dois les assumer, mais ce n’est pas le cas là, je suis désolé. Je ne me suis pas trompé. Le procès-verbal indique que j'ai manqué de respect au quatrième officiel. Mais pour moi ce n'est pas ça. Manquer de respect, c’est insulter et nous avons commenté plusieurs actions en étant respectueux avec lui. Je veux savoir quels mots j'ai utilisés. Je n'ai pas utilisé de mots horribles une seule fois."


Le coach blaugrana a été vu protestant auprès du quatrième officiel après le but andalou, et Gonzalez a couru de l'autre côté du terrain pour montrer au Néerlandais un carton rouge après avoir consulté son collègue via son oreillette. Le tacticien néerlandais aurait prononcé à voix haute à l’encontre de l’arbitre les termes suivants "Vaya personaje" (sacré personnage). Des mots qui, en espagnol, peuvent avoir une connotation péjorative. 


La défaite, un coup très dur pour l'entraîneur du FC Barcelone 


Devant la presse, Ronald Koeman a également reconnu la mauvaise opération réalisée par son équipe, même rien n'est joué, selon lui.


"En deuxième mi-temps, la concentration en défense n'était pas aussi bonne qu'en première période. Nous avons eu de bonnes occasions de marquer le but du 2-0, mais nous avons eu des pertes de concentration qui nous ont fait perdre le match. Grenade a bien fermé le jeu, avec beaucoup de joueurs derrière. C'est un coup très dur parce que nous ne dépendons plus de nous-mêmes. Nous devons nous remonter le moral. Le match de dimanche (à Valence) est crucial si l'on veut essayer de gagner le championnat. Il faudra réfléchir à ce qui nous a fait échouer et être capables de se battre pour aller de l'avant. Il y a encore beaucoup de choses en jeu."


Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :