Koeman : "Regardez l'équipe, les joueurs convoqués : on doit jouer au tiki-taki ?"

Publié le
Par Alyssa

Depuis hier soir, la sortie médiatique remarquée de Ronald Koeman fait parler. Le coach du Barça a essayé de se défendre maladroitement à l'issue du nul poussif de ses hommes face à Grenade (1-1).


Le tiki-taki fait causer en Espagne


Après la fessée reçue contre le Bayern (3-0) la semaine dernière en Ligue des Champions, le FC Barcelone espérait certainement retrouver le sourire en assurant le coup en championnat contre Grenade, lundi soir.


Opération ratée, les Catalans ont couru après le score pendant près de 90 minutes avant de s'en sortir avec un match nul grâce à Araújo dans le temps additionnel.


Après ce match, Ronald Koeman est apparu particulièrement agacé en conférence de presse, lui qui se sait proche de la sortie désormais. Jusqu'à s'emmêler les pinceaux…


"Regardez l'équipe, les joueurs convoqués : on doit jouer au tiki-taki ?" Une référence maladroite au tiki-taka, le jeu de passes courtes, ADN des succès catalans période Pep Guardiola


Effectivement, aujourd'hui, le Barça est loin de son modèle. Lundi, il a arrosé comme rarement la surface adverse avec pas moins de 54 centres enterrant définitivement le tiki-taka.


"On joue à la manière du Barça, 4-3-3 mais on n'a pas de vitesse sur l'aile car Coutinho n'en a pas et il rentre à l'intérieur... Nous n’avons pas de joueurs pour jouer des un contre un, avec de la vitesse, a constaté celui qui doit se passer d'Ansu Fati et Ousmane Dembélé, blessés. Nous jouons avec ce que nous avons. Je ne vais rien dire de plus parce que j'ai l'impression que je dois argumenter sur tout. Il faut saluer l’attitude de l’équipe."


Privé plusieurs éléments, à savoir Sergio Agüero, Jordi Alba, Pedri et de Martin Braithwaite, Koeman doit, il est vrai, composer avec un effectif décimé pour sauver sa peau.


La tension est donc plus que palpable puisque s’il a refusé de répondre aux questions sur son avenir, le Hollandais a tout de même affiché un certain agacement. "Je vais m'arrêter là parce que j'ai l'impression que je dois me justifier sur tout."


Ronald Araújo estime que les Catalans méritaient de gagner

Le jeune buteur blaugrana du soir a fait part de son sentiment à chaud juste après le coup de sifflet final.


"C'est dommage. Nous voulions gagner ce match devant nos supporters. Mon but est arrivé un peu tard. Ils se sont repliés (pour défendre) et nous avons dominé tout le match. Nous avons dominé tout le match malgré l'ouverture du score rapide de Grenade. Les buts sur coups de pied arrêtés sont des erreurs de concentration."




"Nous devons corriger ces choses. Nous devons aller prendre 3 points à Cadix (lors de la première journée, ndlr). Nous travaillons bien et ça ne fait que commencer", a notamment déclaré le défenseur central uruguayen au micro du média officiel du Barça à l'issue de la rencontre.

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :