Pedri et Eric Garcia, de retour à l'entraînement collectif

Publié le
Par Alyssa

Les joueurs internationaux espagnols - Pedri et Eric Garcia - ont repris l'entraînement alors que le FC Barcelone continue de se préparer pour le premier match de la saison contre la Real Sociedad.


Ronald Koeman récupère deux éléments importants


Du côté de la Ciutat Esportiva Joan Gamper mercredi, deux internationaux ont fait leur retour de Tokyo, où ils disputaient les Jeux Olympiques avec la Roja : Pedri González et Eric Garcia.


Óscar Mingueza a également fait son come-back en terres barcelonaises, mais son cas est différent puisque le jeune espagnol souffre d'une blessure au biceps fémoral qui le tiendra éloigné des terrains pendant quelques semaines.


Ronald Koeman dirigera une nouvelle session ce jeudi afin de préparer la première affiche de Liga. Une rencontre prévue dimanche au Camp Nou contre la Real Sociedad. Le coup d'envoi sera donné à 20h00.



Pedri, 18 ans et 73 matches

Ces dernières semaines, Pedri n'a cessé d'épater la galerie et d'enchaîner les records de précocité.


« Ce qu'il a fait à 18 ans, je ne l'ai vu chez personne, que ce soit à l'Euro, en Coupe du monde ou aux Jeux olympiques, bavait Luis Enrique après la défaite contre l'Italie à propos de celui qui a été élu meilleur jeune du tournoi. Cela dépasse toute logique. »


Rien n'est logique dans le monde de Pedri depuis le début de saison. Passé de Las Palmas à Barcelone l'été dernier contre un chèque de cinq millions d'euros, le milieu est devenu incontournable au Barça comme en sélection espagnole.


Depuis le 3 septembre 2020, date de ses premières minutes en 2020-21 lors d'un Espagne-Macédoine comptant pour les qualifications à l'Euro Espoirs, Pedri vit un marathon de foot (52 matchs avec le Barça, 10 avec l'Espagne, 4 avec les Espoirs et bientôt 7 avec la sélection olympique).


Bonne année, bonne santé, vraiment ? « Si tu joues 70 matchs à domicile, j'ai envie de dire que tu peux rentrer chez toi pour récupérer avec les moyens de gérer l'enchaînement. », explique Valentin Pichol, préparateur physique de l'équipe féminine du FC Metz et intéressé par les questions théoriques autour de la performance des athlètes dans les colonnes de So Foot.


« En faisant l'Euro et les JO, Pedri est passé par des bulles sanitaires dans un contexte très anxiogène. C'est du temps perdu pour la récupération. Un déplacement, ça coûte aussi de l'énergie. »





Réagissez à cet article :