Mercato Barça : Un jeune gardien brésilien en approche

Publié le
Par Clément
Mercato Barça : Un jeune gardien brésilien en approche

Alors que le contrat de l'Allemand Marc-André Ter Stegen, titulaire au poste de gardien de but depuis la saison 2016-17, s'achève en 2025, le Barça pourrait avoir la bonne idée de chercher un nouveau gardien pour préparer l'avenir. 

Il y a quelques semaines Mundo Deportivo dévoilait cinq candidats qui figuraient dans les petits papiers du club catalan. Parmi eux, deux gardiens français : Illan Meslier (Leeds United) et Alban Lafont (FC Nantes), et aussi Yassine Bounou (Séville FC), Stole Dimitrievski (Rayo Vallecano) et Maarten Vandevoordt (KRC Genk). 

Bento, dans la short-list barcelonaise


Aujourd'hui, un nouveau gardien s'est positionné dans la short-list barcelonaise. Il s'agit de Bento Matheus Krepski dit Bento joueur de l'Athletico Paranaense et qui pourrait donc quitter le Furacão prochainement. 
Le gardien de but qui est né à Curitiba, dans l'État du Paraná, a rejoint les équipes de jeunes de l'Athletico Paranaense en 2013, à l'âge de 14 ans. Promu en équipe première pour la saison 2020, il était initialement un cinquième choix derrière Santos, Jandrei, Anderson et Caio, et a renouvelé son contrat jusqu'en 2023 puis ensuite jusqu'en 2026.

Le gardien de 23 ans, Bento, est un pur produit de la formation Rubro-Negro, et a connu une excellente saison avec le Furacão. Devenu titulaire après le départ de Santos pour Flamengo, le jeune curitibano a rapidement conquis le public rouge et noir.

En raison de ses excellentes performances, le tout jeune gardien de but auriverde suscite même l'intérêt d'autres équipes, au Brésil et même en Europe, à savoir le FC Barcelone, en Liga, et Manchester United, en Premier League.

Bento est lié à l'Athletico Paranaense jusqu'en décembre 2026 et selon le site Transfermarkt, il est actuellement évalué à 4 M€, et pourrait coûter encore plus cher en raison de la durée de son contrat et de ses performances.

/***** Pub Adsense Alassane Kone *****/


Réagissez à cet article :