Sergio Busquets : « Le football a rendu justice »

Publié le
Par Céline Crespin

À l’issue du Derby barcelonais opposant le FC Barcelone au RCD Espanyol de Barcelone (2-0), le milieu axial du Barça, Sergio Busquets, s’est exprimé au micro de Mundo Deportivo et Sport. La rédaction Blaugranas.fr vous retranscrit donc les moments forts de cet échange. 
Un match compliqué 
Avant que Lionel Messi ouvre le score à la 71e minute de jeu, les Blaugranas ont eu des difficultés à percer le verrou de la défense adverse. Sergio Busquets l’admet : « L’Espanyol a réalisé une approche du match ultra-défensive où il était difficile pour nous de trouver des espaces. Nos occasions n’ont pas trouvé le cadre. Malgré tout, nous avons finalement marqué ce qui nous permis de gagner et de rendre justice à ce qui a été vu sur le terrain ». En ce qui concerne les occasions manquées et les difficultés à ouvrir le score, Sergio Busquets semble avoir une explication. En effet, le milieu axial espagnol confie à Sport que « revenir après la trêve internationale n’est pas facile. Nous avons effectivement à peine eu le temps de préparer quoi que ce soit. C’est le mal dont souffrent les grandes équipes ». 

L’importance de Messi pour le jeu catalan

En offrant deux buts à son équipe, Lionel Messi a une nouvelle fois prouvé qu’il est le principal atout des Blaugranas. Sergio Busquets le reconnaît : « Messi est très important pour nous […] L’avoir dans l’équipe est toujours un avantage. [Ses qualités footballistiques] peuvent peut-être paraître inhabituelles depuis l’extérieur mais, au sein de l’équipe, cela nous surprend moins […]. Nous y sommes habitués ». 
La tête du classement en Liga 
Avec désormais 69 points, le FC Barcelone conforte sa position de leader en championnat espagnol. Il continue ainsi de devancer son dauphin, l’Atlético Madrid, de dix points. Néanmoins, quand il s’agit d’aborder ce sujet, Sergio Busquets préfère rester méfiant. Au micro du Mundo deportivo, il déclare effectivement : « Il est certain que nous avons un grand avantage et que nous donnons l’impression d’être une équipe très difficile à battre. Cependant, durant la saison 2015-2016, nous avions un avantage similaire. En perdant trois matchs [du 2 avril au 17 avril 2016] et en concédant un match nul [le 20 mars 2016 à l’extérieur face à Villareal], il était alors impératif pour nous de gagner les quatre derniers matchs pour être champions. Nous allons donc continuer [cette saison à essayer de gagner] jusqu’à ce que les mathématiques confirment notre victoire ». 

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :