Ronald Koeman : "Nous devons être réalistes, il est difficile d’être au niveau des meilleures équipes"

Publié le
Par Alyssa

Ronald Koeman et le défenseur uruguayen Araujo ont répondu aux questions des journalistes ce mardi, à la veille d'aller défier Benfica en Ligue des Champions. Le Batave a expliqué vouloir obtenir un résultat positif face à l’une de ses anciennes équipes.


Koeman demande aux supporters blaugranas du réalisme


Mercredi à 21h à l'Estádio da Luz de Lisbonne, le FC Barcelone disputera la 2ème journée de la Ligue des Champions avec l'objectif de remporter les premiers points dans le Groupe E après la défaite contre le Bayern Munich (0-3).


Devant la presse, Koeman s'est tout d'abord montré satisfait de l'impact d'Ansu Fati sur les débats au Camp Nou, mais il a également révélé que l'attaquant souffrait de fatigue après le match.


L'entraîneur du Barça ne prendra aucun risque quant à l'état physique de l'Espagnol, comme il l'a déclaré en conférence de presse lorsqu'on lui a demandé s'il allait jouer contre les Portugais.


"Il était très fatigué lundi", a déclaré Koeman. "Ce qui s'est passé a également eu un énorme impact émotionnel sur lui après une si longue absence, en entrant en jeu, en marquant, en étant avec sa famille. Nous devons garder l'aspect mental à l'esprit."


"Il s'est entraîné aujourd'hui sans problème. Nous allons continuer à essayer de lui donner plus de temps de jeu. Cela dépend de l'état d'Ansu. Nous devons augmenter (ses minutes) mais je ne peux pas dire avant chaque match combien de minutes il peut jouer, cela dépend du joueur."


Le Néerlandais a également été interrogé pour savoir si Ansu pourrait être appelé dans l'équipe d'Espagne pour la finale de l'UEFA Nations League début octobre, ce à quoi il a répondu : "Je ne sais pas car je ne suis pas l'entraîneur de l'équipe nationale."


"Il lui manque encore beaucoup de choses pour être à 100 %, comme nous en avons parlé l'autre jour. Les choses se sont bien passées dimanche, il a eu les 15 minutes que nous avions prévues et le fait de marquer était parfait pour nous."


"Mais je ne peux pas donner mon avis sur l'Espagne. Ce que je peux dire, c'est qu'il a été absent pendant 10 mois. Il s'est entraîné avec l'équipe pendant deux semaines et n'a joué que 15 minutes de football."




Demain soir, les hommes de Ronald Koeman devront donc réagir, mais ce n’est pas une absolue nécessité pour le Néerlandais : "Un match capital pour nous ? Non… ce n’est que le deuxième match. Benfica ? Je ne sais pas si c’est l’équipe la plus en forme, mais je sais qu’elle est forte. Ce sera un match intéressant. Nous avons tous deux notre style."


"Je connais l’atmosphère et la force de l’équipe jouant à domicile. Ce n’est pas une équipe qui laisse beaucoup d’espace. La mentalité portugaise consiste à contrôler le jeu et à surprendre l’adversaire."


Ancien entraîneur du Benfica entre 2005 et 2006, il s’attend à un match intéressant face à la formation dirigée par Jorge Jesus, qui n’avait pu faire mieux qu’un score de parité face au Dynamo Kiev (0-0).


"Nous devons être réalistes, en ce moment, avec les changements que nous avons eus dans l’équipe, il est difficile d’être au niveau des meilleures équipes", a conclu l’entraîneur du Barça.


"Le Barça aspire à gagner tous les titres", veut croire Araujo


Avant le déplacement périlleux à Lisbonne, le défenseur uruguayen Ronald Araujo a assuré que le FC Barcelone "aspire à gagner tous les titres."


"On aspire à tout. On est le Barça, on aspire à gagner tous les titres. On ne peut pas y aller juste pour voir ce qu'il va se passer. Il faut y aller pour gagner et tout faire pour essayer de gagner le maximum de titres possibles", a harangué Araujo.




Réagissez à cet article :