Ronald Koeman : "Je n'aime pas ce que j'ai vécu dimanche, il vaut mieux qu’ils applaudissent"

Publié le
Par Blaugranas

Ronald Koeman était en conférence de presse à la veille de la rencontre face au Rayo Vallecano. Le Néerlandais a fait le point sur plusieurs dossiers chauds du moment.


Koeman lance un message à Dembouz


Malgré une situation plutôt instable et bancale, le Néerlandais a dans un premier temps assuré qu’il n’abandonnera pas son poste.  « C'est un avantage de connaître la maison, d'être un ancien du club. Mais ils te demandent toujours la même chose, c'est normal. Il faut avoir de l'expérience et de la personnalité. Le plus facile est de partir quand le vent est contre mais je ne suis pas comme ça », a déclaré le technicien devant les journalistes. 


Le Batave en a également profité pour lancer un message à Ousmane Dembélé. En fin de contrat en juin prochain, le Français n’a pas encore prolongé. Son entraîneur veut qu’il reste.


« Nous voulons qu'Ousmane Dembelé reste avec nous, c'est un joueur important, notre objectif est qu'il renouvelle. S'il ne le fait pas, nous devrons réagir de la meilleure façon possible. Nous n'avons pas décidé de notre stratégie au cas où il ne renouvelle pas. »



 

Même si Ansu Fati figure dans le groupe retenu pour le déplacement au Rayo Vallecano, l’Espagnol n’est pas encore certain de pouvoir disputer la rencontre. Son entraîneur veut attendre le dernier moment.


« Ansu a eu une gêne mais pas au genou. Il est sur la liste mais il y a encore un doute, demain on décidera s'il peut voyager », a-t-il déclaré. 


Pris à partie dimanche, Koeman n’abandonnera pas le navire


Dimanche soir, le FC Barcelone et Ronald Koeman ont vécu une soirée très difficile et les Blaugranas ont ensuite vécu une sortie de stade compliquée. Surtout le coach. Plusieurs individus ont chahuté le coach hollandais qui était au volant de sa voiture. Aujourd’hui, Koeman est revenu sur ces incidents.


« C'est un problème social, je ne pense pas qu'il y ait de solution à ce qui s'est passé quand j'ai quitté le Camp Nou. Ce sont des gens qui ont des problèmes d'éducation, ils ne savent pas quelles sont les normes et les valeurs. L'ambiance sur le terrain était tout à fait à l'opposé même à 0-2 (pour le Real Madrid, ndlr). Il ne faut pas faire très attention à ces personnes. Nous le voyons dans les vidéos qu’ils nous filment quand nous entrons et sortons du centre d’entraînement. Il me semble qu’ils n’ont fait ça qu’avec moi, mais les joueurs et leurs familles ont déjà vécu ce genre de situation. Le club sait que ce genre de chose ne peut plus se répéter et il doit trouver une autre solution. Il n'est pas nécessaire d'y accorder plus d'attention, c'est un problème social qui se produit partout dans le monde, pas seulement ici », a-t-il déclaré.


 « J'ai les images, il y en avait un avec le maillot d'Arsenal devant la voiture. À côté de moi, il y avait ma femme et deux personnes derrière. À un moment, j'ai dit que j'allais sortir (de sa voiture, ndlr), mais il ne valait mieux pas (sourire). Vous ne vous attendez pas à cela. Il y a toujours beaucoup de gens, des caméras, beaucoup d’influenceurs qui ont des followers qui enregistrent. Il faut être très formel. C'est un problème social. » 


« Je n'aime pas ce que j'ai vécu dimanche. Il vaut mieux qu’ils applaudissent. Mais encore une fois, je préfère les gens qui connaissent mieux la situation du club que ces gars-là. Nous améliorons les choses. Vous n'avez pas à regarder simplement le résultat, même si je comprends la déception de perdre contre Madrid. Il y a assez de choses pour être heureux comme nous sommes. Je suis assez vieux pour profiter, pour être dans un endroit où je dois être. Je veux profiter de l'ambiance, comme celle qu'on a vécue dans le stade. Je dépends des résultats. Je veux profiter si c'est huit ans de plus, un an de plus ou trois mois. Face aux vents contraires, il est facile d’abandonner. Mais je ne suis pas quelqu’un comme ça, j’affronte les choses. », a conclu Koeman.




Réagissez à cet article :