Luis Suarez: " Nous espérons qu'Ousmane Dembélé ne va pas rechuter"

Publié le
Par Celine Crespin


Le FC Barcelone était en démonstration hier soir sur la pelouse du Camp Nou. Le club catalan a livré une belle prestation en ligue des champions face au Borussia Dortmund (3-1). Après la rencontre, Luis Suarez a adressé quelques mots à la presse dont la rédaction Blaugranas vous en propose une traduction. 

Un match à la hauteur des attentes du club 

Avant le match, de nombreux doutes planaient sur le niveau de jeu du FC Barcelone. Luis Suarez en était conscient. "Notre principal objectif était de terminer premier du groupe, déclare-t-il. Nous voulions aussi améliorer notre jeu et avoir la sensation d'avoir réalisé un bon match à l'issue de la rencontre. Dans la seconde période, nous nous sommes un peu relâchés avec l'avantage que nous avions". Malgré tout, l'attaquant uruguayen semble satisfait du match livré par son club. Il a même inscrit deux buts hier soir, dont un a été annulé pour cause de hors-jeu. "Je savais que le deuxième [but] était légal mais il est vrai que j'avais des doutes sur le premier, confie-t-il. Mais je crois que oui il y avait effectivement hors-jeu". 

Une pensée pour les attaquants français 

Hier soir, Ousmane Dembélé s'est blessé à la cheville (25e). Il a aussitôt été remplacé par Antoine Griezmann dont l'intégration au sein du club catalan fait encore débat. L'attaquant français a toutefois marqué le troisième but en faveur du FC Barcelone à la 67e minute de jeu. Luis Suarez est revenu sur la prestation de son coéquipier : "Il est entré en très grande forme lors du remplacement de Dembélé. Il a marqué en deuxième [période] et c'est très important pour sa confiance. C'est bien pour qu'il s'intègre le plus rapidement possible".
Quant à la blessure d'Ousmane Dembélé, le joueur uruguayen lâche : "Les médecins doivent essayer de trouver une solution à ses blessures [...]. Nous espérons qu'il va récupérer très vite et qu'il ne va pas rechuter". 

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :