Flash : le FC Barcelone est bien malade

Publié le
Par Blaugranas

Deuxième défaite en trois jours pour le FC Barcelone. Un Barça sans âme rentre bredouille en Catalogne et laisse les trois points au Rayo Vallecano tandis que Memphis Depay a raté un penalty. Alerte rouge...


Sergio Agüero le retour, Nico González titularisé


Buteur en fin de match contre le Real Madrid, l'attaquant argentin Sergio Agüero faisait son entrée dans le XI de départ aligné par Ronald Koeman à Vallecas.


Souvent remplaçant et préféré ce soir à Gavi, le jeune milieu catalan Nico a lui aussi eu quelques minutes à se mettre sous la dent contre le Rayo Vallecano. Il s'agissait de sa troisième titularisation après les matches contre Levante et l'Atlético de Madrid.


Une pâle copie rendue


Au coup d'envoi, le Barça comptait sur ce match pour se remettre la tête à l'endroit à la suite de sa défaite dans le Clásico. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu...


En première période, les locaux ont ouvert le score sur un but de Radamel Falcao (29e). Le promu a en effet rapidement fait déjouer une équipe du FC Barcelone qui manquait clairement d'idées dans le premier acte.


Sur la gauche, Memphis Depay a tenté de réagir en centrant fort vers le but adverse quelques minutes plus tard. Mais seul face au but ouvert, Sergiño Dest manquait sa reprise qui passait au-dessus des cages de Stole Dimitrievski (36e).


En seconde période, les Culés rataient une occasion en or de revenir au score. Memphis Depay - qui rentrait dans la surface et s'écroulait après un contact avec Óscar Valentín - obtenait un penalty. L'international néerlandais décidait de frapper vers la gauche du but mais Stole Dimitrievski se jetait du bon côté pour repousser le cuir... (72e).



Dans le temps additionnel, Sergio Agüero était à deux doigts d’inscrire le but du nul au premier poteau de la tête mais se manquait (90+7e), tandis que Gavi tentait dans la foulée une reprise qui touchait la pelouse et rebondissait au-dessus du but de Stole Dimitrievski (90+8e).


Nouveau triste constat en fin de match; le Barça ne s'est pas créé beaucoup de situations chaudes et manque cruellement de leaders. Neuvième au coup de sifflet final, le club est encore plus en crise.



Réagissez à cet article :