Coupe du Roi : le Barça se qualifie en prolongation dans la douleur !

Publié le
Par Alyssa

Que ce fut dur ! Il aura fallu une prolongation aux Blaugranas pour faire plier leurs adversaires du jour (0-2). Ousmane Dembélé a eu raison du crack Ramón Juan auteur de deux arrêts sur penalty. En fin de prolongation, Braithwaite a terminé le travail.



Un derby catalan au programme


Les Blaugranas jouaient leur 16e de finale de la Coupe du Roi ce jeudi soir en déplacement à Cornellà, pensionnaire du troisième échelon du foot espagnol, qui avait fait tomber l'Atlético de Madrid au tour précédent.


Défaits en finale de la Supercoupe d'Espagne face à Bilbao dimanche, les Culés avaient à cœur de vite relever la tête pour leurs supporters.


Pour cette rencontre, privé de Lionel Messi, suspendu suite à son carton rouge en finale de Supercoupe, Ronald Koeman avait décidé d’aligner une équipe particulièrement remaniée, la plupart des cadres ayant été laissés au repos.


C’est le FC Barcelone qui se procurait la première occasion de ce duel 100% catalan. La frappe de Griezmann se voyait contrée dans la surface (15e). Le Barça réclamait alors une main sur cette action mais qui dit Coupe du Roi, dit absence du VAR avant les huitièmes.


A la 23e minute de jeu, un petit coup de mou des joueurs du FC Barcelone profitait à ceux de Cornellà qui venaient semer un vent de panique devant le but de Neto. Fort heureusement pour les Culés, Pol Moreno ne parvenait pas à reprendre Gerard Martin.


Pjanic a manqué son penalty


Les hommes de Koeman avaient la possibilité de se mettre à l'abri avant la pause (38e) grâce à un penalty obtenu suite à un pied haut d'Estelles sur Araujo.


Manque de chance pour les Blaugranas, Ramón Juan plongeait du bon côté et repoussait la tentative de l'ancien Lyonnais.


L’heure de la mi-temps sonnait et les deux formations catalanes repartaient aux vestiaires sans avoir trouvé le chemin des filets.


Match piège par excellence


Au retour des vestiaires, l’international tricolore Ousmane Dembélé remplaçait le jeune Riqui PuigCe n’est pas Dembouz mais bien Martin Braithwaite qui annonçait la couleur de la seconde période. Mais la reprise de l'ancien Bordelais était repoussée par Ramón Juan, auteur d'une parade décisive (47e).


Avant l’heure de jeu (58e), sur coup franc, Pjanic adressait une merveille de balle piquée pour Griezmann. Le Français, seul face au but, envoyait sa reprise du droit au-dessus. Et la réponse de Cornellà ne s’est pas fait attendre. Agus Medina, à 20 mètres, armait une frappe splendide qui obligeait Neto à s'employer (59e).


Incroyable mais vrai, alors qu’un nouveau penalty était accordé au FC Barcelone, Ousmane Dembélé ratait à son tour une occasion d'ouvrir - enfin - le score (80e). Ramón Juan, qui n'a pas bougé, repoussait le penalty du Français et le portier de Cornellà continuait d'écrire sa légende.


Comme si cela n’était pas suffisant, Martin Braithwaite manquait l'immanquable trois minutes plus tard. Seul face au but, le Danois dévissait totalement sa frappe.


Le FC Barcelone, mis en difficulté notamment sur coups de pied arrêtés face au club de troisième division, se compliquait la tâche en filant aux prolongations.


Dembouz enfile son costume de... sauveur


Alors que les supporters culés retenaient leur souffle (et leurs nerfs), Ousmane Dembélé déclenchait un tir soudain du pied droit depuis l'extérieur de la surface que le gardien des locaux, héroïque jusque-là, n'a pu que dévier dans son but (0-1, 92e).



A la 121e minute de jeu, servi par le premier buteur du soir, Pedri s’en allait défier Ramón et servait Braithwaite sur un plateau pour le deuxième but blaugrana, synonyme de qualification, qui sifflait la fin d’une longue rencontre.



Le Barça arrache donc sa qualification pour les 8es de finale de la Coupe du Roi sur la pelouse de son voisin et modeste club de D3.


Buts : Ousmane Dembélé (92e), Martin Braithwaite (121e)

Le XI de départ du Barça : Neto - Mingueza, Araujo, Lenglet, Junior Firpo - Pjanic, Moriba, Riqui Puig - Trincao, Braithwaite, Griezmann

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :