Les confidences de Messi à la télévision espagnole

Publié le
Par Alyssa

La chaîne espagnole La Sexta diffusait ce dimanche soir en direct un long entretien avec Lionel Messi, dans lequel il est notamment question de l'avenir de la star du Barça, en fin de contrat en juin prochain. Extraits.


Une interview de 70 minutes


C’est une exclusivité obtenue après plusieurs mois d'attente. Car oui, ce n’est un secret pour personne, l’Argentin parle peu et choisit toujours méticuleusement les médias dans lesquels il intervient.


“Je suis un homme de parole, je t’avais promis l’interview. J’avais envie de parler aujourd’hui”, a d’ailleurs lâché Messi en tout début d’entretien.


L’entretien a eu lieu le vendredi 18 décembre, dans la matinée, chez Lionel Messi dans le quartier de Castelldefels, en province de Barcelone. 


Jordi Évole, qui avait, comme toute son équipe, passé un test PCR avant ce rendez-vous avec la star argentine, s’est alors installé dans le salon qui avait déjà accueilli le dernier entretien du Barcelonais, en septembre dernier pour Goal.com


L’échange entre les deux hommes dure près de 70 minutes. Voici les informations les plus importantes parmi les divers thèmes abordés.


Les enfants de Messi


“La Play ? J’ai arrêté d’y jouer. Avant, je jouais toute la journée. Après la naissance de Thiago, j’ai tout arrêté mais j’y joue parfois avec lui, a répondu Messi avant d’être interrogé sur ce qu’il préfère faire avec ses enfants.


“Tout ! Quand on joue au football ou d’autres sports. Quand ils viennent au lit me réveiller…"


Des débuts compliqués


La Pulga est revenu sur son arrivée à Barcelone, alors qu’il n’avait que 13 ans.


“Quitter l’Argentine a été difficile. J’ai tout laissé derrière moi : ma famille, l’école, mes amis… J’ai changé de vie et c’était compliqué.”


“Barcelone c’est toute ma vie. J’ai tout vécu ici, plus qu’en Argentine. J’ai une relation d’amour avec ce club, cette ville.”


Messi et le Barça, une histoire d’amour


“Avec le Barça, j’agis avec amour, avec mes sentiments, rien n’est calculé. Ce que je ressens pour ce maillot ? Tout”, a ajouté Leo Messi.


“Je suis prêt à me battre pour remporter des titres. Je sais que le club traverse une situation compliquée, mais j’ai hâte de me battre.”


Une situation économique difficile


Messi a ensuite évoqué la situation économique quelque peu difficile que traverse le club.


“Le club est dans une mauvaise situation et il sera compliqué de retrouver le niveau financier d’avant. Le club va vraiment mal.”


Un point sur son humeur


Le journaliste lui a par la suite demandé s’il avait pleuré ou versé quelques larmes ces derniers temps. 


“Pour des raisons sportives, non. Même si j’ai souffert. Pour d’autres raisons, oui. Mais je préfère de ne pas rentrer dans les détails”


“Allez chez le psy ? Ca ne m’est jamais arrivé, mais parfois tu te dis que parler peut t’aider.”


Une vie passionnante ?


“Ma vie est plus que normale. Elle est parfois ennuyeuse. J’amène mes enfants à l’école, je déjeune puis je vais m’entrainer…” 


“Je suis un privilégié, pour tout ce que j’ai vécu et ce que je vis encore aujourd’hui. Je viens d’une famille basse, moyenne. Mais nous n’avons jamais manqué de rien.”


L’impact du Covid-19 dans les stades


L’Argentin a évoqué l’un des principaux impacts de la Covid-19 : les stades à huis-clos. “Sans public, avec ce calendrier, c’est de plus en plus moche footballistiquement.”


“Ce n'est pas la même chose de venir au Camp Nou avec du public qu'y aller sans qu'il n'y ait personne. C'est une sensation étrange de jouer dans un stage aussi grand sans qu'il n'y ait personne, tout est froid.”



La mort de Diego Maradona


“Je n’arrive toujours pas à croire que Diego est parti… Avoir des funérailles comme celles de Diego ? Je préfère ne pas y penser. Penser à la mort ? Non, je n’y pense pas, même si parfois ça m’arrive”


“J'étais sûr que j'allais marquer. C'est rare. J'étais convaincu que ça allait arriver et ça vient d'une action anodine”, a-t-il précisé sur son hommage rendu à Maradona, un but avec son maillot de Newell’s.


Le 2-8 contre le Bayern


"J'ai déjà perdu beaucoup de matches, et il faut l'accepter. Mais c'est un moment très dur vu la façon dont on a perdu, surtout parce qu'on savait que ça allait être une partie compliquée et qu'on sortait d'une année difficile.”


“Nous pouvions perdre mais pas de la manière dont on l'a fait”, a-t-il ajouté concernant l’humiliation subie.


Un départ envisagé et le burofax


“Je voulais le formaliser, le rendre officiel. Ces six derniers mois, je disais souvent au président que je voulais partir. Il ne voulait pas m’écouter.”


“Je voulais partir. Le président lui ne voulait pas. Il faisait filtrer des choses pour me faire du mal et me faire passer pour le méchant.”


"Il y avait de nouveaux joueurs, des jeunes, et comme j'ai toujours dit que je voulais continuer de me battre, pour regagner la Ligue des Champions, pour la Liga, j'ai senti que c'était le moment de changer, de partir, et je voulais bien faire."


Mais quid des supporters ? “Je pense à eux. Evidemment que la décision était horrible. Ce n’est pas une chose facile à dire : ‘je veux quitter mon club, ma ville’. Mais il n’y a pas meilleure ville que Barcelone. Ma famille voulait rester.”


"Je savais que si j'avais devant le juge j'avais des arguments. C'est ce que de nombreux avocats m'avaient confirmé. Mais je ne voulais pas partir du Barça de cette façon."


Le départ de Suárez à l’Atlético de Madrid


“Le départ de Luis ne m’a pas influencé. Je voulais partir avant. Mais ça m’a rendu fou de voir comment ils ont rendu la chose.”


“Il est parti gratuitement pour rejoindre un club rival. Ce n’est pas son départ qui m’a le plus gêné, mais la manière dont cela a été fait.”


Des retrouvailles à City avec Guardiola ?


"Avec Pep Guardiola, on a parlé de comment ça allait pour lui et pour moi, mais pas de retrouvailles dans un club."


"Pour moi, Guardiola est le meilleur. Il m'a beaucoup appris sur la préparation des matches, il me disait comment attaquer pour les gagner."


Son rôle dans le vestiaire


"Ça fait des années qu'on dit cela, au Barça et aussi en sélection, que je choisis les entraîneurs, les joueurs, que je veux jouer avec mes amis. C'est quelque chose qui me blesse.”


“Les gens lisent et croient tout ce qui sort dans les journaux et à la télé, donc beaucoup croient que je choisis les joueurs, que je fais signer les entraîneurs, et c'est très loin de la réalité", a fermement répondu Leo qui avait été accusé de décider au sein du vestiaire.


Sa relation avec Griezmann


“Notre relation est bonne. Il ne faut pas croire ce qu’il se disait. Antoine en a lui-même parlé. On boit le maté ensemble dans les vestiaires et lors des voyages. Il n'y a aucun problème !”


Les propos de Neymar


“Je ne sais pas, il faudrait lui demander pourquoi il a dit ça. Nous avons toujours notre groupe Whatsapp (la MSN, ndlr) et on parle tous les jours avec Luis.”


“Les derniers messages étaient sur le tirage au sort. On ne voulait pas jouer contre Paris car nous ne sommes pas dans notre meilleur moment.”


Messi ne croit pas à un retour de Neymar au Barça. "Ça va être difficile de faire venir des joueurs parce qu'il n'y a pas d'argent. Il y a beaucoup de joueurs importants (à recruter) pour pouvoir être compétitif partout, et ces joueurs, tu dois les payer."


Messi au Real ?


Jordi Évole a demandé à l'Argentin s'il pourrait jouer un jouer au Real Madrid ou à l'Atlético.


"Non, impossible", a aussitôt répondu le principal concerné.


Sa future destination ?


“Je ne sais pas où j’irai. J’attendrai la fin de la saison. Je sais que les supporters veulent que je reste.”


“J’ai toujours voulu vivre aux États-Unis, mais on verra ça arrivera un jour. Je ne pense pas au futur pour l’instant.”


"L'important, c'est de penser à l'équipe, de bien terminer l'année, et d'essayer de gagner des titres. Je ne veux pas être distrait par autre chose."


"Je veux revenir à Barcelone, quand j'arrêterai ma carrière de joueur, je veux rester au club, d'une manière ou d'une autre, en apportant ce que je sais."


"Je ne serai pas entraîneur, mais je garderai un lien avec le football. Peut-être directeur sportif", a conclu Messi.


Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :