OFFICIEL : le FC Barcelone se sépare de Ronald Koeman

Publié le
Par Blaugranas

Après la défaite face au Rayo Vallecano (0-1) ce mercredi soir en Liga, le FC Barcelone a licencié son entraîneur Ronald Koeman.


La défaite de trop pour Ronald Koeman


Ronald Koeman n'a pas résisté à la nouvelle déconvenue des Barcelonais face au Rayo Vallecano. Le club catalan, après s’être incliné face au Real Madrid, a enchaîné une deuxième défaite de suite face à Radamel Falcao et les siens.


Déjà menacé, le Batave paie les frais de ce début de saison cauchemardesque et de ses relations tendues avec Joan Laporta.


L'entraîneur néerlandais était arrivé à la tête du club en 2020, après l’humiliation subie par les Blaugrana face au Bayern Munich.


Le Barça a annoncé la nouvelle ce mercredi soir par le biais d'un communiqué publié sur son site officiel.


"Le FC Barcelone a décidé de limoger Ronald Koeman mercredi soir après la défaite du Club au Stade de Vallecas contre le Rayo Vallecano (1-0). Le Président Joan Laporta a annoncé la décision à Ronald Koeman après la rencontre et le coach néerlandais dira au revoir aux joueurs jeudi à la Ciutat Esportiva. Le FC Barcelone tient à remercier Ronald Koeman pour ses services rendus au Club et lui désire le meilleur à l'avenir."


Xavi favori pour la succession


À l'issue de la saison dernière et de nouveau il y a encore quelques semaines, Joan Laporta avait longuement hésité à congédier Ronald Koeman, avant de se raviser faute d'alternative viable sur le marché des entraîneurs et au vu des indemnités à lui verser (12 M€) en cas de licenciement.


Après dix-sept saisons couronnées de succès sur le terrain (1998-2015), Xavi avait récemment ouvert la porte à un retour au Barça Toute offre s'évalue et après, on prend une décision. Je ne sais pas où l'avenir me mènera, mais je suis ouvert à toutes les options. »), sur le banc cette fois-ci, tandis que le crédit de Ronald Koeman s'amenuisait.


L'actuel entraîneur d'Al-Sadd figure comme le favori numéro un pour le remplacer, désormais. Affaire à suivre !





Réagissez à cet article :