Lionel Messi à nouveau confronté au tribunal espagnol !

Publié le
Par Allasane Kone


La famille Messi, propriétaire d’une fondation venant en aide aux enfants atteints du cancer, est attaqué par l'un de ses anciens employés pour blanchiment d'argent et fraude fiscale. 

L'attaquant du FC Barcelone, Lionel Messi demeure incontestablement une référence dans le monde du football pour les nombreux trophées remportés au cours de sa carrière. En dehors des pelouses, l'international argentin a d'autres occupations. En effet, avec sa famille, il détient une fondation recueillant des dons pour des enfants atteints du cancer. Un geste de solidarité important qui cacherait des fraudes fiscales et du blanchiment d'argent... C'est en tout cas ce que dénonce l'un de ses anciens employés.

Première plainte déposée au tribunal argentin

L'histoire a débuté l'année dernière lorsque Federico Rettori, argentin et ancien employé de la fondation a déposé plainte en Argentine pour évasion fiscale aggravée et détournement de fonds présumés vers des paradis fiscaux. Cette plainte a été suivie d'une enquête préliminaire conduite par le juge Gustavo Meirovich qui a finalement été conclue sans suite pour la famille Messi.

Rettori porte l'affaire devant le tribunal espagnol

Rettori affirme que la fondation Messi, créée à Barcelone en 2007, n'a été inscrite au registre régional qu'en 2013. Durant cette période de creux, la fondation Messi aurait effectué des opérations financières sans qu'aucun contrôle ne soit effectué de la part des autorités compétentes. Face à un premier échec en Argentine, le plaignant a désormais saisi le tribunal espagnol.

Pour rappel, Lionel Messi et son père avaient déjà été condamnés il y a trois ans de cela, à une amende de deux millions d'euros et d’une peine de 21 mois de prison.  Les peines inférieures à deux ans n’étant pas appliquées en Espagne, les accusés ont pu continuer leur vie sans être enfermés derrière les barreaux. Toutefois, les fans catalans peuvent dormir sans crainte car, pour le moment, la plainte n’a pas encore été déclarée recevable par la justice espagnole.

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :