Dossier Neymar : les raisons du déclin de l'empire Barça

Publié le
Par Emka

Les chances de voir arriver Neymar dans le groupe des Blaugrana s’amenuisent au fil des jours. Sauf rebondissement, Neymar n’évoluera pas au Barça mais cela ne sera pas sans conséquences. 


La saga Neymar aura, selon les cas, tenu en haleine ou fatigué. Il est courant que les transferts fassent l’objet de tractations, négociations, tergiversations etc. Rarement, nous avons eu droit à un tel imbroglio. Le consultant de Canal +, Pierre Menès livre une analyse assez pertinente sur la volonté – réelle et non feinte- des dirigeants du Barça. En actant très tôt le transfert de Griezmann, ils se sont privés d’une véritable réflexion sur le projet sportif du Barça.

Aujourd’hui, il y a un déséquilibre flagrant entre les différents compartiments de jeux : des joueurs de milieu pléthoriques qui se marchent dessus, des joueurs (re)positionnés à la faveur d’absence…cela ne constitue pas un projet digne d’un club de renommée internationale. N’en déplaise aux pseudo-spécialistes, le champion du monde français n’est pas un ailier et Sergi Roberto n’est pas un arrière latéral…Sans doute, faudrait-il regarder du côté du positionnement de Coutinho voulu par Valverde pour trouver quelques éléments d’explications sur l’échec du Brésilien. Ce dernier n’est pas un ailier…comment peut-on placer un joueur de talent qui a prouvé toutes ses qualités à Liverpool sur l’aile sans jamais lui donner la possibilité d’évoluer sur sa place de prédilection. 

Les dirigeants du Barça se sont fourvoyés. Pour paraphraser Prévert, son cancre a beau dire oui avec la tête, mais le cœur dit non…Les dirigeants du Barça ne se donnent pas les moyens de leur ambition affichée et ça se voit. Quand Pierre Menès parle de ‘’manipulation’’, on peut y ajouter le terme de ‘’gesticulations’’. Quand la monnaie d’échanges (terme peu flatteur) la plus crédible que représente Coutinho est prêtée au FC Bayern, on ne peut que s’interroger sur le dessein des dirigeants. 

Une chose est sûre : Lionel Messi s’est engagé pour le retour du prodige Neymar, il va rapidement déchanter et comprendre qu’il sait fait rouler dans la farine. La réaction peut avoir des conséquences délétères sur la vie du groupe. Déjà, en ignorant superbement Griezmann, le quintuple ballon d’or envoie un message sans ambiguïté aux dirigeants. Griezmann n’est pas responsable de cette situation, pour autant et aussi injuste que cela puisse paraitre, il peut en être la principale victime dans un jeu de bourreau victime. Indirectement, par son transfert colossal, il peut être vécu comme celui qui a rendu impossible le retour de Neymar (bourreau), il peut en devenir la victime expiatoire.

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :