Les cinq phases de la reconstruction du "nouveau" Barça

Publié le
Par Alyssa

Plusieurs raisons peuvent expliquer la crise actuelle du FC Barcelone, telle que la situation financière, la situation sanitaire liée à la Covid-19, la mauvaise gestion de la direction catalane (durée de contrat des joueurs, salaires excessifs, transferts ratés, surestimation de jeunes joueurs...). Des raisons qui sont souvent la cible des médias ibériques ces derniers mois.


Cependant, la crise qui touche le niveau sportif a débuté avant tout cela, même lorsque l'effectif comptait dans ses rangs des star et que le Barça était armé pour tout rafler sur son passage. Mais avoir les joueurs du monde dans son équipe ne fait pas tout, et les Catalans savent de quoi ils parlent.


Le 7 mai 2019, les joueurs barcelonais avaient été humiliés et surtout éliminés de la Ligue des Champions face à Liverpool, en s'inclinant 4 à 0, alors qu'ils s'étaient imposés 3-0 lors de la précédente journée. Ce match est l'une de ces rencontres qui a fait ressortir aux yeux de tous les lacunes que rencontre le FCB; une équipe au bord du gouffre, un manque de concentration et de respect envers les supporters...




Mais cela touche toujours un jour ou les autres les plus grandes équipes, qui passent alors par les cinq phrases suivantes afin de se reconstruire et aller de l'avant :


1. FORMATION


Il s'agit ici de la base, mais surtout de la phase initiale pour la construction d'une équipe, qui se réalise à partir de l'incorporation d'un nouveau leader (ici un entraîneur) et d'un groupe hétérogène composé de joueurs arrivants en provenance d'autres équipes et probablement aussi d'autres pays, avec une idée de jeu préétabli. C'est la situation actuelle du FC Barcelone.


2. CONFLIT


On parle là aussi d'une phase nécessaire de transition, où les égos personnels au sein d'un effectif doivent être gérés, au cas par cas. Une situation qui peut rapidement virer au conflit si les choses ne se passent pas comme prévu, bien que chaque joueur peut individuellement solutionner le problème. C'est également dans cette étape que l'entraîneur à un rôle clef à jouer, en plus du système tactique et compagnie, puisqu'il se doit de gérer ses hommes et de remettre de l'ordre au sein du vestiaire.




3. NORMALISATION


Les joueurs doivent par la suite accepter qu'il est préférable pour eux de collaborer avec le reste de l'équipe, accepter les règles qui sont imposées, les positionnements tactiques, adapter leur style de jeu... Grâce à cette phase, les résultats commencent alors à devenir de plus en plus concluant et ce, de forme continue.


4. PRODUCTIVITÉ


En plus de mettre en place leur propre style de jeune, les joueurs doivent apprendre à avoir pleinement confiance en leurs coéquipiers, mais également connaître leurs forces et leurs faiblesses. Tout ces indices permettent de mettre en place une amitié sur et en dehors du terrain de jeu, et une certaine cohésion d'équipe. Les joueurs mettent leurs talents à la disposition de l’équipe et à son tour l'équipe renforce les talents individuels, ce qui les rend plus forts et compétitifs, car ils sont capables de trouver rapidement des solutions innovantes qui, leur permettant de faire face à des situations complexes et de gérer de manière autonome les éventuelles modifications tactiques de l'adversaire.


5. DISSOLUTION ET RESTRUCTURATION


C'est - enfin - une phrase inévitable pour toutes les grandes équipes de football, qui se produit d'ailleurs en plus grande partie à l'issue d'une étape remplie de succès. Lors de celle-ci, il est important de garder les pieds sur terre et de remodeler son effectif ou bien celui qui en tient les rênes. Il ne faut pas avoir peur du changement, bien au contraire. Et ce, même ci ces deniers nous ont apporté beaucoup de joie, l'essentiel est de ne jamais remettre en doute leur talent et leur travail qui a porté ses fruits.



Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :