Accusés de racisme, Dembélé et Griezmann présentent leurs excuses publiquement

Publié le
Par Alyssa

Ce lundi, l'ailier du FC Barcelone Ousmane Dembélé a présenté ses excuses dans une story Instagram. Il a été suivi par son coéquipier français Antoine Griezmann quelques minutes plus tard.


Des imitations moqueuses remises en cause


Coéquipiers au FC Barcelone et en Équipe de France, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé sont sous le feu des critiques depuis quelques jours. La raison n'est pas sportive, mais elle tourne autour du racisme.


En effet, les deux hommes qui étaient dans une chambre d'hôtel japonaise lors de l'été 2019 se sont moqués du personnel nippon. Un comportement fortement critiqué sur les réseaux sociaux et qui ont eu lieu lors de la tournée estivale du club catalan dans le pays du Soleil levant en 2019.


Sur la séquence, seul Antoine Griezmann est visible mais la voix de Dembouz semble reconnaissable derrière celui qui filme la scène. Celle-ci se déroule dans une chambre et montre plusieurs personnes s’affairant pour brancher des consoles de jeux, dont l'une d'elle porte la mention "staff" sur son polo.


Des propos choquants, émanant de la personne qui filme, accompagnent les gros plans sur les employés comme "toutes ces sales gueules", "oh put… la langue ", ou "vous êtes en avance ou vous n’êtes pas en avance dans votre pays?".


"Je leur présente mes plus sincères excuses"


Dans un message publié ce lundi après-midi sur son compte Instagram, Ousmane Dembélé a reconnu être l’auteur des propos tenus sur la vidéo et tenu à présenter « ses plus sincères excuses ». Il réfute néanmoins toute intention raciste. 


"Ces derniers temps, une vidéo privée datant de 2019 circulait sur les réseaux. Il se trouve que la scène se passe au Japon. Elle aurait pu se dérouler n’importe où sur la planète, j’aurais utilisé les mêmes expressions. Je ne visais donc aucune communauté. Il m’arrive d’utiliser ce genre d’expressions en privé, avec des amis, et ce peu importe leur origine", défend le joueur du FC Barcelone.



Le natif de Mâcon a lui aussi présenté ses excuses quelques minutes plus tard. "Je me suis toujours engagé contre toute forme de discrimination. Depuis quelques jours certaines personnes veulent me faire passer pour l’homme que je ne suis pas. Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j’ai pu offenser mes amis japonais", a écrit l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid.



A lire aussi : Umtiti et Pjanic poussés vers la sortie

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :