Les trois raisons pour lesquelles Xavi fait de Haaland sa grande priorité

Publié le
Par Blaugranas

Si le Barça a manqué de quelque chose tout au long de la première partie de saison, c’est bien de ce qu'est l'essence même du football : de but(s). Les Blaugranas rencontrent en effet quelques problèmes à convertir toutes les occasions dont ils ont disposé, et ce, en grande partie en raison de l'absence d'attaquants puissants dans la surface.


Au-delà d'Ansu et maintenant de Ferran Torres, Xavi Hernández ne compte pas un grand nombre de joueurs dans ses rangs qui savent être décisifs devant les cages. Le départ de Leo Messi a été la clé de nombreuses situations de jeu et de nombreux automatismes que l’équipe avait assimilé ces dernières années, mais surtout au moment de se présenter et de concrétiser dans le but opposé.


Sans l'Argentin, avec les nombreuses blessures et vu que les 9 recrutés n'ont pas réellement réussi à s'imposer (Memphis Depay doit encore gagner la confiance de Xavi), le Barça doit scruter au peigne fin le marché des transferts pour enrôler un avant-centre capable de renouer avec le but. Et sur le papier, un renard des surfaces se dégage : Erling Haaland, le Norvégien qui fait tourner toutes les têtes.


En raison de son âge, de son physique et de son adresse, l’attaquant du Borussia Dortmund est devenu la cible numéro un du FC Barcelone pour renforcer son secteur offensif en vue de la saison prochaine. En même temps, qui ne voudrait pas d'un joueur dont les statistiques sont excellentes : 127 buts inscrits sur les 171 matches disputés à seulement 21 ans. En C1 : 23 buts en 19 rencontres. Peu d'attaquants à l'échelle mondiale peuvent aujourd'hui avoir la prétention de le concurrencer.



Adaptable au système de Xavi


1 mètre 94, corpulent et sans être la combinaison de sa plus grande vertu... A priori, ce sont trois conditions avec lesquelles l'ADN Barça ne se marie pas spécialement, mais le cas de Haaland est complètement différent. Parce que le physique dans ce cas ne l'empêche pas d’être un joueur totalement adaptable à ce que Xavi Hernández peut demander à un avant-centre.


En débarquant à Barcelone, l'entraîneur espagnol aimait et approuvait l'idée de pouvoir mettre Ferran en 9, pour sa capacité à être très mobile et imprévisible devant les défenseurs adverses. Cela allait notamment permettre de créer plus d’espaces pour des joueurs tels que Pedri, Gavi et compagnie.


Eh bien, si Haaland se distingue lui par quelque chose, c'est par sa bonne lecture du jeu. Le Norvégien n'a pas besoin de beaucoup d'espace pour être imparable, il lui suffit d'un bon ballon. Bien qu'il soit redoutable en contre, il sait aussi être décisif là où on ne l'attend pas forcément.



Le 9 le plus moderne


Malgré son envergure, l’attaquant du BvB n'est pas un 9 statique et il aime constamment chercher à se démarquer pour profiter de cette pointe de vitesse dont il sait faire preuve. Il a également évolué dans son jeu, et même si dans les combinaisons, il n'atteint pas le niveau d’autres joueurs comme Lewandowski ou Benzema, il a amélioré cet aspect.


Mais ce qui fait de lui un joueur adaptable au Barça et à tout point de vue, c'est son obsession pour le but. Le Norvégien, sachant que la technique n'est certainement pas sa plus grande qualité, n'aime pas les filigranes ni le beau jeu.


Un "obsédé" du but


Haaland est un joueur qui sait à tout moment où et comment il peut faire plus de mal à l'adversaire et cherche toujours le but adversaire. De dos, du pied droit, du pied gauche ou de la tête. Et l'arrivée du cyborg norvégien à Barcelone permettrait à des joueurs comme Ansu ou Ferran d'être beaucoup plus libérés.


À ses qualités indéniables qui font de lui l’un des meilleurs 9, du monde, le natif de Leeds fait également preuve d'une mentalité de gagnant sur le rectangle vert. Et ce n'est un secret pour personne que Xavi a besoin de joueurs motivés et déterminés. Du haut de ses 21 ans, Haaland a donc tout pour réussir au Camp Nou.



Réagissez à cet article :