Le recrutement de Griezmann : un pari à haut risque

Publié le
Par Emka

Le FC Barcelone s'apprête à officialiser l'arrivée d'Antoine Griezmann. Un an après son refus de rejoindre le club catalan, ce recrutement se présente comme un pari très risqué de la part des dirigeants.

Le FC Barcelone entre dans une zone de turbulence. Le pré-contrat engageant le champion du monde avec le club catalan remonte à mars 2019. En prenant les devants, les dirigeants du Barça voulaient s’assurer la présence dans leur rang d’un des meilleurs joueurs au monde. Cette mécanique bien huilée avec une signature post 1er juillet synonyme de clause libératoire diminuée s’est grippée sérieusement.

Les socios n’ont toujours pas digéré la mise en scène devenue célèbre « La decisión ». les dirigeants ont sous-estimé la rupture voire l’affront née de cette condescendance. Les socios ne se sont pas gênés pour exprimer leur ressentiment en sifflant copieusement Griezmann lors de la rencontre au Camp Nou. Le vestiaire quant à lui s’est exprimé avec tact et parcimonie mais pour les avertis, la venue de Griezmann n’enchante pas les cadres de l’équipe. Ils sont au mieux neutre, au pire ils expriment une incompréhension à vouloir renforcer l’attaque qui est déjà bien dotée. 

Enfin, le retour de Neymar est venu apporter sa dose de complexité à la complication. Le Brésilien est apprécié. Il est resté en contact avec les joueurs et quand il parle du Barça, il parle de « sa maison »… ce qui tranche avec l’épisode de Griezmann l’an dernier. Le club qui entre dans une ère qui a un parfum de crise doit à présent et rapidement se structurer pour assurer un recrutement à tous les étages du jeu. Pour Griezmann, la tâche ne sera pas facile. Il a réussi à cristalliser les mécontentements. Si on ajoute son contrat exorbitant, il sera scruté. Autant dire qu’il n’a pas le droit à l’erreur et il devra être solide dans sa tête et avoir les épaules robustes.

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :