Xavi avant l'Inter : "Trois points vitaux pour l'avenir de la compétition"

Publié le
Par Blaugranas

Demain soir, le FC Barcelone va essayer de reprendre sa marche en avant en Ligue des Champions contre l'Inter Milan. Revivez les mots de Xavi en conférence de presse, dans des propos rapportés par Sport.

Xavi confiant avant de défier l'Inter Milan

Sur l'importance de ce choc


"Ce serait un gros coup de gagner. Ces trois points sont vitaux pour l'avenir de la compétition et c'est pourquoi nous allons sortir et montrer que nous pouvons gagner sur des terrains comme celui-ci. Il semble que nous allons jouer pour cette deuxième position entre le Barça et l'Inter. Nous avons tous les deux perdu contre le Bayern et nous nous sommes mis dans la tête que nous ne pouvons pas échouer".


Sur Messi


"Je veux le meilleur pour lui, c'est mon ami, mais ce n'est pas le moment d'en parler. Nous ne lui rendons pas service non plus. Qu'il profite à Paris et nous verrons."




Sur l'ADN de son équipe 


"Une chose est de s'adapter et une autre est d'essayer de changer les choses pour générer plus de choses. Nous voulons être dominants et jouer les uns contre les autres. Je ne veux pas changer le style qui nous a rendus grands. Mais je veux m'adapter au rival pour être plus dominant. On s'adapte aussi en stratégie. Nous, les rivaux, nous nous étudions beaucoup. Nous ne changeons jamais les choses pour prendre du recul, mais pour montrer plus de personnalité. C'est notre ADN."


Sur l'Inter Milan et sa mauvaise passe


"L'état de forme n'est pas significatif. J'ai joué de nombreux matchs où j'étais le favori et nous avons trébuché. L'Inter a un système très différent de ce que nous avons trouvé jusqu'à présent et ils ont travaillé très dur tactiquement. Ils jouent avec deux attaquants, ce qui n'est pas habituel en championnat. Nous avons le pire groupe de la Ligue des champions depuis de nombreuses années. Nous sommes arrivés avec une bonne dynamique de jeu et de bons résultats, mais nous devons le prouver. Nous avons déjà perdu contre le Bayern, nous allons essayer de jouer comme à Munich, mais il faudra être plus efficace. Contre la Roma, ils méritaient de gagner, mais c'est le football. Au-delà des pertes, je soulignerais leur bloc, très fort à la fois en défense et en attaque. Ce sera très difficile de gagner."


Sur le onze qui débutera


"Je l'ai dans la tête. Malgré la force de l'adversaire, nous voulons dominer et jouer dans le camp adverse, ce que nous avons vu de l'équipe ces derniers mois. Ce n'est pas un match décisif, mais c'est très important pour l'avenir du groupe".


Sur la place de leader en Liga


"C'est un point important de moral et de confiance après tant de temps. C'est significatif que les choses se passent bien. On venait de ne pas marquer à Munich et c'est un match très important. C'est le moment de dire qu'on veut faire quelque chose dans cette compétition" .




Sur la défense à 3 de l'Inter


"Tactiquement, ce que je regarde le plus, c'est le nombre d'attaquants avec lesquels ils jouent. S'ils jouent avec un, j'ai un défenseur à revendre. Nous devons être courageux. Nous l'avons fait sur le terrain de la Real Sociedad et ça s'est bien passé. Notre philosophie est d'avoir le ballon et de regarder vers l'avant. Nous devons faire preuve de personnalité".


Sur la défense de fer en Liga (un seul but encaissé)


"Pour moi, il est important de défendre haut et bien. C'est la clé de la compétition. A Munich, le but encaissé sur coup franc nous a fait mal. Si on ne prend pas de but ça ira car nous sommes une équipe très offensive, nous générons beaucoup d'occasions, on a de nombreuses options pour marquer des buts".


Sur Sergi Roberto


"C'est une garantie. J'ai parlé avec lui l'année dernière, quand il y avait des doutes quant à son renouvellement. J'étais clair à ce sujet. C'est un joker très important. C'est un joueur très apprécié malgré les critiques. Il s'entraîne toujours , est toujours performant et ne pose aucun problème. Tous les entraîneurs veulent des joueurs comme ça."


Sur la confiance des joueurs


"J'essaie de leur donner confiance. À Munich, nous étions supérieurs. Nous avons des entretiens psychologiques. Nous devons montrer beaucoup de personnalité."




Sur les chiffres fous de Lewandowski


"Ce sont des chiffres. Son efficacité est très élevée. Le reste d'entre nous doit aider, mais les buts de Robert sont les bienvenus. Les autres doivent ajouter à ces chiffres."


Sur son passé contre l'Inter (défaite en 2010)


"Je n'ai pas de sentiment de vengeance. J'y ai pensé, mais c'est du passé. Nous avons dû voyager en bus à cause de l'éruption du volcan et ce n'était pas facile. C'était un match très controversé "



Sur les deux matchs en une semaine


"Cela ne me conditionne pas que les deux matchs soient si rapprochés. Nous voulons aller loin dans le tournoi. Nous voulons montrer que nous sommes compétitifs. Nous l'avons fait à Munich et nous voulons le faire contre l'Inter ici et au Camp Nou".


Sur le potentiel forfait de Lautaro 


"Lautaro est un footballeur important. Il joue bien avec son dos, va dans l'espace et a un but."




Réagissez à cet article :