Liverpool : De quoi faut-il se méfier ?

Publié le
Par Talyann Sow
Liverpool : De quoi faut-il se méfier ?

Le FC Barcelone affrontera les Reds de Liverpool lors des demi-finales de Ligue des Champions. Et même si le Barça part légèrement favori selon les bookmakers, l'équipe de J. Klopp semblent être l'adversaire qui peut donner le plus de fil à retordre aux catalans. Explications des forces britanniques.

Le trio Mané-Firmino-Salah

Le principal danger des Reds sera évidemment son trio d'attaque. Ces trois techniciens évoluent ensemble depuis 2 saisons et ont créé des automatismes. Ils se complètent parfaitement et profitent des qualités des autres.
En plus d'être un adroit finisseur, R. Firmino sait parfaitement décrocher de son rôle d'attaquant de pointe pour servir à merveille les deux fusées qui adorent repiquer dans l'axe.
M. Salah n'a lui peut-être pas l'efficacité qu'il avait l'an passé mais ses statistiques restent impressionnantes (23 buts 11 passes décisives TCC). Il est en permanence dans la provocation balle au pied et sa vitesse est une arme redoutable pour les contres attaques, armes privilégiées des Liverpuldiens et tant redoutées par les Barcelonais.
S. Mané a lui pris une autre dimension cette année. Le Sénégalais a élargi sa palette de joueur et se présente désormais comme un attaquant archi-complet pouvant dézoner, dribbler, marquer et servir ses partenaires. La défense blaugrana devra donc être très vigilante.

Les défenseurs à l'attaque

Les arrivées de V.Van Dijk et d'Allison ont fait un bien fou à cette défense de Liverpool qui encaissait trop de buts. Ils ont stabilisé ce secteur de jeu et ont permis à d'autres joueurs comme T. Alexander-Arnold et A. Robertson de se libérer et développer leurs qualités offensives. Car aujourd'hui cette équipe a peut-être la meilleure paire de latéraux d'Europe. Sur son côté gauche, l'Ecossais est infatigable. En plus d'être rigoureux défensivement il n'hésite pas à se projeter vers l'avant pour délivrer des centres précis à ses attaquants (11 passes décisives pour lui cette saison). De l'autre côté, l'Anglais possède une patte droite chirurgicale. En plus d'être ultra-précis sur ses centres, il tire remarquablement les coup de pieds arrêtés. Secteur où V.Van Dijk rayonne grâce à son gabarit colossal (1m93, 92kg).
Les hommes d'E. Valverde devront donc être très méfiants lors de leur double confrontation face à Liverpool. Même si tout le monde sait que le baromètre de ce genre de rencontre de haut niveau est souvent ce petit n°10 argentin, et que l'issue d'un match est déterminée en fonction de son inspiration. Rendez-vous le 1er mai.

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :