Koeman : "On dirait que quand on gagne, je continue, et quand on perd, il faut trouver un nouvel entraîneur"

Publié le
Par Alyssa

Malgré une saison qui s'annonce galère pour le Barça, une situation économique périlleuse, des résultats en chute et un jeu pratiqué bien loin des standards catalans, Koeman devrait rester sur le banc catalan et peut compter sur du beau monde en interne.

Le tacticien néerlandais sur un siège éjectable


Le FC Barcelone a encore déçu jeudi en concédant un nul sur la pelouse de Cadix (0-0) en Liga. Dans un match où il a longtemps monopolisé le ballon (68% de possession), le club catalan n’a tiré que 6 fois au but (2 tirs cadrés) et affiché ses limites offensives.

Interrogé à l’issue de la rencontre, Ronald Koeman n’en a pas moins pris soin de défendre ses troupes, malgré le résultat obtenu à Cadiz.


"Je suis mécontent parce qu'on a eu trois ou quatre occasions claires, et le fait de jouer à dix (Frenkie de Jong a été expulsé à la 65e minute, ndlr) nous a un peu compliqué la fin de match, c'est vraiment dommage", a réagi l’entraîneur barcelonais Ronald Koeman, qui n’a plus gagné avec son équipe depuis le 29 août. 


"On dirait que quand on gagne, je continue, et quand on perd, il faut trouver un nouvel entraîneur", a-t-il poursuivi. "Tout cela, je vous le laisse. Il faut être réaliste, il faut voir l'équipe que l'on a, les joueurs qui nous manquent. Il nous manque sept joueurs qui pourraient être titulaires dans cette équipe..."


Piqué au soutien de Ronald Koeman

Le défenseur central a diffusé un message d'unité après le match nul du club catalan hier soir. "Nous traversons une période à laquelle nous ne sommes pas habitués", a en effet expliqué Piqué à la télévision espagnole.


"Ce sont des années mouvementées, avec un changement de président, d’entraîneurs… entre tout ça nous devons donner le maximum pour se donner de la tranquillité. Tout le monde veut gagner".


Au club depuis 2008, le joueur de 34 ans a ensuite affirmé que le Barça n’est pas divisé, et que les joueurs soutiennent la direction.


"Il y a plusieurs façons de gérer cela. Nous pouvons tous nous plaindre ou nous pouvons tous nous battre, ajoute-t-il. Les joueurs sont là pour se battre. Ne cherchons pas à créer deux clans. Nous sommes avec le président et avec l’entraîneur. Les bruits, nous ne pouvons pas les contrôler. Nous ne devons pas y penser".


Piqué a également profité de cette prise de parole pour faire un petit rappel à l’ordre du statut du club et de ses ambitions. "Je ne porte pas le maillot du Barça pour terminer deuxième ou troisième. Je suis ici pour lutter pour des titres. Je suis convaincu, malgré ce début de saison, que nous serons compétitifs".



"Koeman a notre soutien"


Ramon Planes, secrétaire technique du Barça, s’est présenté devant la presse hier tard dans la nuit pour assurer la communication de crise et soutenir l’entraîneur néerlandais… au moins jusqu’à dimanche.


"Koeman a notre soutien", a-t-il assuré. Il y a un autre match dimanche (face à Levante, 16h15) et nous sommes avec lui. Il est notre entraîneur. Nous sommes dans un nouveau cycle et nous avons des joueurs avec beaucoup d'avenir et beaucoup de qualité. Ils sont l'avenir du club."


Ce dimanche, le Barça reçoit en effet Levante pour se rassurer, grimper au classement mais aussi éloigner son entraîneur de la porte de sortie.

Vous aimerez aussi :

Sondage du moment :



Réagissez à cet article :