Alfred Picó : "Les jeunes joueurs du Barça doivent apprendre à mieux communiquer que le reste des humains"

Publié le
Par Blaugranas

Le journaliste et écrivain a donné quatre cours pratiques sur la communication aux résidents de La Masia. "Personne ne leur donne les outils nécessaires pour se mettre devant un micro... Et c’est important !" assure-t-il. Une interview accordé au Diario Sport, retranscrite par nos soins.


Au programme, exercices, communication et beaucoup d'apprentissage


La Masia a reçu cette semaine et ce, pendant quatre jours, la visite du journaliste et écrivain Alfred Picó. La raison de sa venue à Barcelone ? Se réunir avec les jeunes du club catalan et pouvoir partager son expérience tout en leur donnant des clefs, eux qui rêvent de devenir footballeur professionnel et qui seront aussi amené à se retrouver derrière un micro et/ou une caméra. "C'est compliqué pour ces jeunes générations", a assuré Picó.


Pourquoi ?


Parce que ce sont des filles et des garçons qui ont entre 15 et 18 ans, ce sont encore des jeunes adolescents. A cet âge, ils n'ont pas encore tous les outils en leur possession, les techniques, les idées... Et cela est nécessaire pour prendre la parole en public ou faire des déclarations. Non seulement pour eux, mais pour tout le monde.


Le match se termine et ils se retrouvent face à un journaliste. Que doivent-ils faire ?


C'est un moment très compliqué pour eux et ils m'ont demandé ce qu'ils devaient dire. Je leur ai donné deux idées. La première, c'est qu'il face une analyse du match, comme des journalistes "En première période nous avons dominés, nous avons marqués, ensuite nous avons subis...". C'est une bonne stratégie.


Et ensuite ?


Ensuite ils peuvent évoquer leur état d'esprit sur ce match. S'ils sont contents, ils doivent le dire. Au contraire, s'ils sont tristes, ils doivent aussi le dire. Idem s'ils sont deçus. S'ils ont manqué un penalty et qu'ils ont honte, alors qu'ils le disent ! S'ils ont planté un triplé, pourquoi devraient-ils cacher leur euphorie ? Ils peuvent le dire sans problème.


Et lorsqu'ils remportent des prix individuels ?


C'est aussi un exercice difficile pour eux. Tu te retrouves au cœur d'une vidéo, sous le feu des projecteurs, structurer ton discours en essayant d'intégrer créativité et reconnaissance.




Par exemple ?


Nous avons fait un exercice. Ils devaient m'expliquer trois moments importants de leur vie : deux joyeux et un triste. Et ils m'ont livré de bons discours, structurés, en maintenant le fil conducteur de leur histoire. Et c'est ce que ressentent les supporters en les écoutant.


Entraîneurs, préparateurs physiques, psychologues... Le prochain sera un expert en communication ?


Ce qui est sûr c'est qu'il s'agit d'une belle initiative de la part du FC Barcelone. Travailler leur prise de parole vaut vraiment la peine, tout le monde en ressort gagnant. De plus, cela sert aussi pour envoyer des messager, communiquer sur les réseaux sociaux... Ils doivent le faire encore mieux que le reste des humains.



Réagissez à cet article :