Gerard Piqué dans le collimateur de la justice

Publié le
Par Blaugranas

Gerard Piqué aurait perçu pour son rôle d'intermédiaire près de 24 millions d'euros via sa société, pour le contrat signé entre la Fédération espagnole de football et l'Arabie saoudite pour l'organisation de la Supercoupe d'Espagne.


Gerard Piqué impliqué dans un scandale avec la Fédération 


Selon le média espagnol El Confidencial, Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole (RFEF), aurait permis à Gerard Piqué de toucher une commission pour que l'Arabie Saoudite puisse accueillir la Supercoupe d'Espagne, qui réunit les deux premiers de la dernière Liga et les deux finalistes de la dernière Coupe du Roi.


El Confidencial publie cette fois plusieurs échanges entre Luis Rubiales, président de la Fédération, et Gerard Piqué, notamment au moment où le premier informe le second que le Real Madrid ne se déplacera pour moins de huit millions d'euros.


"Voyons Rubi, si c'est une question d'argent, s'ils veulent huit millions, merde, mec, ils donnent huit au Real et huit au Barça. Les autres prendront deux et un millions. Ensuite, tu en gardes six pour la Fédération", aurait lancé Gerard Piqué au président de la Fédération espagnole, dans un extrait publié par le média.


De premières négociations pour organiser la Supercoupe au Camp Nou


Luis Rubiales aurait fait pression sur l'Arabie saoudite pour que Gérard Piqué, via Kosmos, touche une commission. Qui se chiffrerait donc à 24 millions d'euros au total. Le président de la Fédération a ensuite tenté de cacher la participation du Catalan à ce juteux contrat.


"Géri, félicitations. Et je ne fais pas référence au match d'hier. Je veux dire qu'il est déjà plus de minuit et que l'accord avec l'Arabie saoudite est signé", envoie par exemple le président de la RFEF à Piqué, pour le remercier.


Par ailleurs, El Confidencial révèle aussi que les deux hommes avaient prévu d'organiser le tournoi au Camp Nou à la fin de l'année 2018, avant de se tourner vers l'Arabie saoudite. Ils cherchaient alors des arguments pour convaincre le Real Madrid d'accepter une telle proposition, en terrain ennemi. Les prochains jours s'annonce tendus...





Réagissez à cet article :