Les recrues hivernales : symbole du renouveau du Barça

Publié le
Par Blaugranas

C'est un véritable constat : Ferran Torres, Dani Alves, Adama et Aubameyang sont devenus des cadres de l'équipe de Xavi en seulement deux mois.


Adaptation fulgurante des recrues hivernales


Dani Alves, Ferran Torres, Adama Traoré et Pierre Emerick Aubameyang ont répondu à l'appel de Xavi cet hiver afin de venir renforcer l'effectif du Barça. Au vu des résultats des Blaugranas et de la forme affichée par les recrues, il est difficile de dire que l'entraîneur catalan s'est trompé.


Alors que Ferran Torres a déjà joué 9 matchs, les trois autres ont disputé 6 rencontres. Voici les chiffres des recrues du dernier mercato :


Joueur

Matches

Titularisations

Minutes jouées

Buts

Passes décisives

Ferran

9

9

764

2

3

Alves

6

6

537

1

3

Adama

6

5

381

0

4

Aubame

6

4

385

5

0


Avec 8 buts marqués et 10 passes décisives à eux 4, on peut dire que leur adaptation réussie n'est pas étrangère au renouveau du Barça.

Mais pas que… des recrues bien choisies




On n'hésite également plus à jouer en passant par les ailes et terminer sur des centres, quitte à négliger un peu l'axe et sauter rapidement le milieu de terrain, là où historiquement la salle des machines et la rampe de lancement des offensives de l'équipe se situait dans l'entrejeu.


Le tout, en dominant ce jeu de position qui pour le coup est bien plus traditionnel et typique du club catalan, que Pedri et compagnie continuent d'appliquer à merveille. Et c'est là la force de cette équipe, c'est qu'elle sait s'adapter et alterner sa façon de jouer afin de déstabiliser l'adversaire. Il faut aussi souligner que Xavi a été bien aidé par les recrues hivernales offertes par le duo Laporta-Alemany


L'impact immédiat d'Adama Traoré par exemple aide énormément dans ce jeu vertical, tant l'international espagnol fait mal aux défenses avec ses courses balle au pied. Le tout en étant en plus de ça très bon et adroit dans le dernier geste.


Et que dire de Pierre-Emerick Aubameyang, qui apporte lui aussi de la profondeur, mais surtout, cette finition qui manquait tant aux Catalans. Un mercato hivernal qui fait d'ailleurs mentir beaucoup de monde outre-Pyrénées, puisqu'ils étaient nombreux à ne pas être convaincus par les profils de l'ailier prêté par les Wolves et de l'ancien Gunner, considérés comme peu Barça-compatibles. 


Curieusement, c'est celui à qui on prédisait l'adaptation la plus facile, Ferran Torres, qui a le plus de mal pour le moment. S'il apporte énormément dans le jeu sans ballon notamment, il peine à être efficace devant les cages et a déjà manqué un bon nombre d'occasions depuis son arrivée. A noter que Dani Alves montre aussi être largement capable de jouer malgré son âge avancé.



Réagissez à cet article :