L'oeil d'Emka : Un groupe solidaire pour jouer tous les tableaux (1/2)

Publié le par Emka 0 commentaire
L'oeil d'Emka : Un groupe solidaire pour jouer tous les tableaux (1/2)

Le mercato d’hiver vient de se terminer et le Barça affiche un groupe solide et robuste qui peut faire face à toutes les échéances avec sérénité. 

Voici la liste des départs et des arrivées :
Départs : Deulofeu, Mascherano, Rafinha, Arda Turan
Arrivées : Coutinho, Yerry Mina

L'analyse ligne par ligne 

La défense

Si on analyse chaque ligne, de la défense à la pointe de l’attaque, on peut se réjouir d’une très belle distribution qui offre d’ailleurs des options intéressantes pour gérer un groupe et proposer une configuration de jeu en fonction de l’adversaire. 
Passons en revue les différentes lignes. Le gardien de but Marc-André Ter Stegen affiche une forme resplendissante et aujourd’hui domine complètement son sujet. Il tient sa place de main de maître et quand son suppléant de luxe Jasper Cillessen, garde les cages, il se montre impeccable et digne de confiance.

La deuxième ligne de défense est composée par l’arrière latéral gauche Jordi Alba, solide en défense et dont l’apport offensif est précieux.  Mention spéciale pour Samuel Umtiti dont le nom est fréquemment scandé par le Camp Nou qui est impérial,. En fins connaisseurs, les aficionados apprécient le talent de ce joueur tout autant efficace que discret. En charnière centrale, si Gerard Piqué conserve la confiance du coach Ernesto Valverde, il devra conserver le niveau de jeu atteint lors du clasico du 23 décembre 2017 pour être indiscutable. En effet, l’apparition de Thomas Vermaelen, à l’occasion de la blessure de Samuel Umtiti a été plus que convaincante. Il a  montré un très beau visage avec une intégration parfaite et une combativité et un sérieux dans son jeu. Sur le flanc droit, Nelson Semedo dont les qualités défensives sont indéniables ( c’est heureux pour un défenseur), cela peut ne pas être suffisant en cas de besoin d’avoir un schéma plus offensif. Sergi Roberto, polyvalent, est une bonne alternative. 

Au final, une défense qui a montré un beau visage quel que soient les hommes choisis fonctionne bien avec Alba, Semedo ou Roberto sur les côtés et en charnière centrale Pique, Umtiti et Vermaelen. Le choix sera fait par le coach en fonction de la forme du moment, des blessures éventuelles et le schéma tactique. 

Le milieu de terrain

En montant d’un cran, on trouve au milieu Sergio Busquets en pleine forme et qui est sans aucun doute une pièce maitresse du dispositif barcelonais. Son niveau de forme influe sur la physionomie du match. 

Ensuite, il y a une foultitude de talents. Le coach aura l’embarras du choix et on ne va pas bouder notre plaisir. Les noms sont prestigieux. L’immortel Iniesta dont les prestations régalent les connaisseurs tout comme les béotiens. Il incarne avec simplicité l’essence même du football (j’accepte et j’assume volontiers ne pas être objectif). Paulinho, venu à l’intersaision de Chine,  a répondu présent non pas avec des mots mais sur le terrain. Il sera précieux dans des matchs rudes où sa combativité sera appréciée. Ivan Rakitic est toujours aussi présent et parfois déterminant. Il s’intègre facilement à tous les dispositifs de jeu avec une préférence visible sur le côté gauche légèrement en retrait de la ligne offensive. 

Coutinho a montré en même pas deux match qu’il était à sa place. L’ADN de son jeu est totalement miscible dans l’ADN du Barça. Il était convoité depuis l’intersaison. Il est arrivé en janvier 2018. Il ne jouera pas la Champions League cette année mais permettra de bons repos à Iniesta pour qu’il puisse apporter la substantifique moelle de son talent dans les grands rendez-vous. 
En milieu, l’enjeu sera d’aligner la meilleure équipe en fonction de l’adversaire. Choisir c’est aussi exclure ! les joueurs qui ne seront pas sur la feuille ne devront pas le vivre ainsi. C’est le job du coach de maintenir un groupe, aux talents immenses et aussi aux egos à ménager. Ernesto Valverde devra manager des hommes qui aiment jouer au foot et faire preuve de psychologie pour que l’alchimie, clé du succès soit au rendez-vous. Mais faisons lui confiance, il faut dire qu’il a des problèmes de riches, qu’il ne faut pas, malgré tout, sous-estimer. 

L'attaque

Si on monte encore d’un cran, on peut difficilement dissocier le tandem Messi - Suarez dont la connivence et l’amitié transpirent dans tous leurs gestes. Impossible de voir le moindre signe de reproche de l’un envers l’autre, quelle que soit la situation.  Mais en général, les filets se rendent compte de cette complicité. Concernant Dembélé, il n’a pas eu la chance de montrer tout l’étendue de son talent. On attend de lui un retour au niveau de sa forme dans laquelle il était à Dortmund. Sans aucun doute qu’il devra avoir un peu plus confiance en lui et il pourra apporter sa plus-value avec sa rapidité d’exécution sa vitesse et sa vivacité. Espérons qu’il soit préservé des blessures qui ont contrariées son intégration dans le groupe. L’arrivée de Coutinho va sans doute le faire monter en gamme. Pas sûr que sa place de titulaire soit acquise. Mais il est jeune et doit se battre pour accéder au top niveau.

Les confirmations attendues... ou pas

André Gomes reste une énigme. Le talent il l’a et l’a montré auparavant. Mais il n’arrive pas à l’exprimer au Barça. On connait les propositions faites par des grands clubs. On se demande si on regarde le même match que les dirigeants qui le convoitent. Sans doute, a-t-il des qualités et les potentiels recruteurs doivent se projeter dans un autre système de jeu que celui du Barça. Le coach a décidé de le garder, de lui offrir du temps de jeu et en fin d’année, il faudra sans aucun doute en tirer les conclusions. 

Lucas Digne est cantonné à un rôle de suppléant de Jordi Alba, il s'acquitte de cette tâche avec sérieux. Le manque de temps de jeu peut expliquer parfois un jeu approximatif.

Yerry Mina vient de poser ses valises à Barcelone. Valverde a décidé de lui laisser un temps d'adaptation pour l'intégrer dans l'équipe. A suivre avec bienveillance.

Denis Suarez fait des entrées de bonnes factures, il reste un très bon suppléant. Maintenant pour gagner une place de titulaire, il doit travailler davantage. Aujourd’hui, il ne peut pas légitimement prétendre à une place de titulaire sauf à élever son niveau de jeu. Les opportunités se présenteront car le Barça devra faire face à de nombreuses échéances sur les trois tableaux dont le niveau monte crescendo, pour le moins en Coupe du Roi et Champions League

Malgré les multiples rumeurs l'envoyant en Italie, Aleix Vidal est bel et bien resté au Barça et ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle pour le club catalan. Capable de jouer ailier droit mais aussi dans une position plus défensive, le numéro 22 compte pour Ernesto Valverde et aura du temps de jeu en cette fin de saison. 

Enfin Paco Alcacer est utile dans le dispositif, il apporte parfois des choses intéressantes mais son inconstance ne peut pas rassurer l’entraîneur. On comprend bien que Paco reste un choix par défaut mais il peut malgré tout essayer de tirer son épingle du jeu. Sur ce joueur, il faudra aussi, le temps venu, tirer les conclusions et réfléchir sur la suite à donner quant à son avenir dans l’équipe des blaugranas. Il a besoin de temps de jeu, il ne l’aura pas forcément. Donc à suivre.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la partie 2 de l'oeil d'Emka.


Toute l'actu du FC Barcelone :

Mercato

Malcom très convoité par deux...

Match

Le Barça prend une option sur le...

Match

Le onze du Barça pour affronter...

Club

Le onze probable du Barça à...


0 commentaire
Connectez-vous pour commenter cet article. Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !