Besiktas a pris une décision concernant l'avenir de Miralem Pjanić

Publié le
Par Blaugranas

Miralem Pjanic, prêté par Barcelone au club turc jusqu'à la fin de la saison, a rejoint Besiktas l'été dernier. Mais selon un rapport de Sport, le club ne va pas essayer de prolonger le prêt ou de signer Pjanic de manière permanente.


Miralem Pjanić ne sera pas conservé par le club turc


Barré par les blessures et les pépins physiques tout au long de la saison, l'ex-joueur de l'Olympique Lyonnais n'a disputé que 23 rencontres, toutes compétitions confondues. De retour sur le terrain au mois d'avril après deux mois sans jouer, il a pu grappiller quelques minutes de jeu contre Trabzonspor (1-1) et Alanyaspor (4-1).


Cependant, son avenir en Turquie semble être proche de la fin. Sa situation a changé par rapport à ses débuts en Turquie, quand Besiktas avait prévu de le garder définitivement après des premiers pas prometteurs.


Retour à l'envoyeur pour Pjanic




Son contrat au Camp Nou se termine en 2024, il est donc probable que Barcelone le prête la saison prochaine s'il ne parvient pas à le vendre. Pjanic, 32 ans, a rejoint le FC Barcelone à l'été 2020 en provenance de la Juventus.


Au cours de sa carrière, il a également représenté Metz, Lyon et la Roma, et a été sélectionné 103 fois en équipe nationale de Bosnie.


Miralem Pjanic veut revenir jouer en Italie


Dans une interview accordée à La Gazzetta dello Sport, il a récemment admis qu'il aimerait revenir jouer dans le championnat italien. "Ça me manque, honnêtement. J'aimerais revenir. Pour vous faire comprendre, l'élimination de l'Italie de la Coupe du monde m'a touché, comme si j'étais moi aussi italien". L'été dernier, il était également question d'un éventuel retour.

"Il y a eu deux contacts avec la Juventus, puis nous n'avons rien défini et pas à cause d'une question économique. Pour moi, ce n'était pas une question d'argent, même maintenant j'aimerais être important dans un projet et gagner le Scudetto. J'ai la faim, l'expérience, presque 700 matchs : je pense que je peux aspirer à des objectifs élevés, non ?".




Réagissez à cet article :